CONCERT > Why? @ Connexion Live – 27 novembre

Par Morgane

C’est dans une ambiance chaleureuse et vintage, qu’on est allé retrouver le groupe Why? au Connexion. En tournée européenne, passant notamment par l’Allemagne ou la Belgique, les bougres ont posé leurs instruments dans la ville rose, histoire de défendre leur dernier album « Mumps, Etc.« , sorti en Octobre, en indé sur Anticon.

Une première partie un peu brouillon …

Mais avant tout ça, c’est les Naitronix qui se présentent sur scène, un groupe californien lui aussi, venu suivre les Why? sur leur tournée. Les trois jeunes musicos, un peu « nerds » sur les bords, envoient une musique électro-pop très poussée dans le psychédélisme. Nappes de synthé, voix vocodées, mélodies accrocheuses; le tout pourrait être très inspirant dans un contexte de fin de soirée perchée. Les intentions sont là, mais le rendu est somme toute assez brouillon, la faute à trop de sons saturés. On ne les blâmera pas, les trois californiens ont quand même fait vibré le Connexion, chauffant la scène pour l’arrivée de Why?

Les Why? : Un mix d’influences pour un résultat surprenant !

Les six compères débarquent donc sur scène. Autour du chanteur, on retrouve un Fender Rhodes, une basse, une nana au synthé (utilisant une gratte sur certains morceaux) et deux mecs aux percussions (touchant aussi au xylophone). Un groupe éclectique donc.

Si le fond de leur musique se rapproche de la Folk ou du Pop/Rock, le groupe flirte aussi avec d’autres sonorités. On sent une influence Hip-hop belle et bien présente; le chanteur se transformant en MC sur certains morceaux, comme « Jonathan’s Hope » et bien d’autres. Envoyant un flow précis et des lyrics recherchées sur des rythmes souvent décousus et originaux, le résultat se révèle surprenant. On retrouve aussi un coté plus Rock où le groupe sort la guitare pour des passages plus énergiques.

On en redemande !

Dans l’ensemble, le concert oscille entre cette énergie et une ambiance plus mellow, à l’image du morceau « Strawberries » ou de « Thirteen on High ». Les mélodies viennent appuyer le ton mélancolique du chanteur, soutenu par les choeurs des deux nanas du groupe. Le son est beau, le son est bon, et le public du Connexion en redemande. « Merciiiiii Toulouse ! » avec l’accent des states, ça fait toujours plaisir.

Au final, c’est en voyant Why? sur scène qu’on se rend vraiment compte de leur originalité; leur musique n’a pas de frontières, pas d’étiquettes, et ils font ça bien. En attendant de les retrouver sur scène ou sur disque, on se pose cette éternelle question existentielle : WHY ?

Victor Vercamer

 

Publié le vendredi 30 novembre dans Musique

Commentaires


*
(invisible) *