Isaac Delusion réveille le Connexion

Par Louise

Ce mardi 3 février, le quatuor parisien Isaac Delusion a investit le Connexion live pour un show pop-lyrique.

Après un concert «déplorable» selon eux en novembre dernier, le groupe a souhaité revenir entre les murs de ce haut lieu toulousain. L’occasion pour ce dernier, de montrer ce qu’il a réellement dans le ventre.

22h30 sonnantes, la foule piétine d’impatience. Lorsque les quatre membres d’Isaac Delusion arrive enfin, c’est sous l’ovation spectaculaire du public. S’ensuit alors d’une manière terriblement envoûtante, les différents titres qui ont fait leur notoriété tels que She Pretends, Children Of The Night ou encore, Midnight Sun. Riche en surprise, le quatuor a également interprété un nouveau morceau encore jamais joué en live.

DSC_0020

«Ces enfants de la nuit», originaire de Paris, ont cette facilité apparente a jongler avec des sons rocks, pop, funcky et electro. Le tout porté par la voix angélique de Loïc, qui contraste avec son 1m90. Inspirés par leurs aînés, les Pink Floyd ou encore Neil Young, ils ont su trouvé leur propre style notamment grâce à des visites aux quatre coins du monde.

DSC_0023

DSC_0010

Après un faux semblant de fin de concert, le groupe revient sur scène après cinq bonnes minutes d’acclamations. «C’est le moment de se défouler» ont t-ils lancé sur le dernier morceau, Pandara’s box . L’ambiance est enfiévrée. Pari réussi pour le quatuor masculin, qui armés de ses percussions produit une effervescence chez le public, qui continue même de se trémousser une fois le concert terminé.

Isaac Delusion s’impose définitivement, comme l’un des futur grand groupe de la pop française. La preuve en est qu’ils font leur première Olympia, le 24 février prochain.

Louise Rivet

Photos radio GMT: Diane Rigou-Chemin

Publié le jeudi 05 février dans Chroniques, Musique

Commentaires

  • Helios
    Le samedi 07 février à 09:57

    Très belle chronique, ces mecs ont un talent inimaginable ! En plus ils sont hyper sympas


  • *
    (invisible) *