Exposition Beastie Boys aux Musicophages + Star Wax Party People au Connexion = KICK IT !

Par Hugo

Jusqu’au 8 avril, l’association Les Musicophages et son repère 6 rue de la Bourse accueille une exposition consacrée aux Beastie Boys, légendaire et jouissif groupe de rap new-yorkais : disques rares, coffrets inédits, affiches et memorabilia en tout genre sont présentés, avant une fat soirée hommage jeudi 9 avril au Connexion en partenariat avec le magazine Star Wax et l’asso toulousaine l’Essence du Sillon !

De g. à d., MCA, Ad-rock et Mike D

Le hip hop, ça rend sourd (de gauche à droite : MCA, Ad-Rock, Mike D)

« C’est avec une grande tristesse que nous confirmons que le musicien, rappeur, militant et cinéaste Adam ’MCA’ Yauch est mort dans sa ville natale de New York ce matin après un combat de près trois ans contre le cancer ».

En ouvrant notre fil d’actualité le 4 mai 2012, on ne se sent pas très bien. Nos chocapics™ ont un petit goût salé, la faute aux larmes tombées dans le bol.
Le décès d’Adam Yauch, aka MCA, membre fondateur des Beastie Boys en 1979, signe brutalement la mort du groupe, on le sait et ça nous attriste. Autant que la mort d’un homme.

Véritables pied nickelés de la musique, MCA et ses deux comparses Ad-Rock et Mike D ont trimballé leurs mines rigolardes et leurs punchlines acerbes pendant 3 décennies de rap, auxquelles ils ont participé à la création de ses plus beaux moments.
Peu pris au sérieux à leur début (trop blanc, trop punk), les Beastie Boys se taillent vite une réputation de pionnier du hip hop, courant encore tout jeune dans les eighties américaines, jusqu’à devenir tout simplement un de ses piliers.
Licensed to Ill en 1986, Paul’s Boutique en 1989, Check your Head en 1992 ou encore l’inénarrable Ill Communication en 1994 marquent toute une génération avec des titres comme Fight for Your Right, Sabotage, Intergalactic ou Sure Shot, classique parmi les classiques

Les Beastie Boys, c’est une certaine idée du hip hop, celui qui aime le sample plongé dans le groove et l’instrumental chiadé mais aussi les expérimentations sonores. Aidé de ses habituels compadres Mix Master Mike aux platines et Money Mark aux claviers (aaaah, cette performance au Woodstock 1999 !), le trio new-yorkais a souvent réalisé des albums à la frontière entre tous les courants musicaux, bidouillant, mélangeant, cherchant de nouvelles sonorités.
L’exemple le plus probant reste Ill Communication : du punk (Tough Guy, Sabotage), réminiscence de leurs débuts, du jazz (samplé sur Root Down avec cette ligne de basse made in Jimmy Smith ; joué sur Alright Hear This), de la musique de film genre blaxploitation (Sabrosa), des percussions (Bobo on the Corner), des chants tibétains (Shambala), tout cela sauppoudré d’un rap incisif et percutant.
Les Beastie, c’est aussi une esthétique particulière, notamment dans leurs clips, toujours superbes. MCA s’occupait d’ailleurs souvent de la réalisation sous un pseudo bien barré, Nathanial Hörnblowér, à base de fish eye et de jolies références cinématographiques, plutôt série Z.

C’est cette idée du hip hop qu’a voulu mettre en avant Les Musicophages, mais aussi l’asso toulousaine L’Essence du Sillon à travers cette belle exposition, composée essentiellement de vinyles et de grosses galettes des Beastie. Mais aussi d’une reproduction de  l’interview totalement foutraque qu’ils avaient donné au magazine Vibrations au moment de la sortie d’Hot Sauce Committe Part 2 en 2011, leur dernier album ! A voir jusqu’au mercredi 8 avril 17h !

Crédit photo : Les Musicophages

Crédit photo : Les Musicophages

Créée en novembre dernier, l’Essence du Sillon promeut les musiques actuelles et agit tel un petit collectif d’artistes en organisant des soirée à la gloire du microsillon.
E-Kyoz, un de ses membres fondateurs, est également diffuseur chez Star Wax Magazine, fameux trimestriel gratuit spécialisé dans l’art du deejaying et les musiques électroniques, bien connu des diggers et des amoureux du disque.
Depuis 6 ans, le mag organise les « Star Wax Party People » qui, de Berlin à Lyon en passant par Barcelone et Rennes, distillent les bonnes vibrations des platines vinyles !
La 18ème édition se déplace pour la première fois à Toulouse, au Connexion, pour un tribute aux Beastie Boys et un line up de haute-volée avec des DJs de la team Star Wax (Dj Seep de Paris, Dj Coshmar de Rennes et E-Kyoz) mais également deux invités de marque : Dj Netik, triple champion du monde DMC (Disco Mix Club, les jeux olympiques des DJs), et Dj Vega, double champion de France en freestyle scratch et moitié du projet ProleteR (qu’on connaît bien chez GMT puisqu’il était présent lors de la soirée de lancement des programmes le 5 novembre dernier sur la même scène du Connexion !).

Crédit photo : Les Musicophages

Descend d’ma teub. Crédit photo : Les Musicophages

A base de set hommage aux « garçons bestiaux », de sons funk, hip hop et dubstep jusqu’à 2 heures du matin, la soirée permettra également au public de tâter du marqueur avec un espace de libre expression sponsorisé par POSCA ! Pour courroner le tout, Cheipa, Frais et Ronjeur du collectif de street art La Therapicturale réaliseront en direct une toile à 6 mains de 1,20 mètres de large sur 1,20 mètres de haut !

Une soirée qui annonce du beau à tous les niveaux ! De quoi se battre comme il faut pour notre droit à faire la fête ! KICK IT

Star Wax Party People #18
Connexion Live, 8 rue Gabriel Péri
De 20h30 à 2h

Hugo Carayon

Publié le mercredi 08 avril dans Agenda, Chroniques, Culture, Musique

Commentaires


*
(invisible) *