Copa del mundo ! Muscle ton jeu, muscle ton jeu !

Par Jean-Baptiste

Ho Toulouse, belle Toulouse ville de rugby.

Je suis désolé belle Toulouse, ma belle Ville rose, mais tu vas perdre ton rugby. Oui, à partir de demain, tu seras … foot. Ou pardon, tu seras plutôt futchebol !

Ton lien avec le 11 tricolore est moins évident que ton idylle avec le 15 à trois bandes, et pourtant !

Tu ne le sais certainement pas mais de nombreux joueurs de ton terroir ont porté le maillot bleu.

Et certains vont te représenter lors de cette coupe du monde, à l’image de Blaise Matuidi et de Moussa Sissoko.

Tu comptes également dans tes rangs de nombreux illustres comme Fabien Barthez et Dominique Rocheteau, et des moins illustres comme André-Pierre (Dédé) Gignac, Cédric Carasso, Étienne Capoue ou Jérémy Mathieu.

Et toi toulousain, à défaut de pouvoir te rendre à Belo Horizonte, Brasilia, Cuiaba, Curitiba, Fortaleza, Manaus, Natal, Porto Alegre, Recife, Rio De Janeiro, Salvador et Sao Paulo, tu vas suivre les plus belles de ces rencontres avec tes collègues devant ton poste, au bar basque ou au café pop. Car notre belle Ville rose est remplie d’établissements et de lieux prêts à t’accueillir et à te faire sentir au Brésil, toi toulousain.

Toi toulousain, pour qui Schumacher n’est pas un pilote de formule 1 reconverti sur deux skis, mais un gardien de but allemand coupable du pire crime de l’humanité.

Toi toulousain, qui sais très bien que quand les mouettes suivent le chalutier, c’est qu’elles pensent que des sardines seront jetées à la mer.

Toi toulousain, qui  n’es toujours pas remis de la belle tête de Zizou dans la poitrine de Marco, celui dont on ne doit pas prononcer le nom.

Toi toulousain, pour qui la main de Dieu ne vient pas de Maradona mais de Titi Henry.

Toi Toulousain, qui te prépare mentalement à entendre Christian Jean-Pierre tout les jours depuis un an.

Oui, toi toulousain, toi qui crois qu’après avoir vu ça, tu peux mourir tranquille. Enfin, le plus tard possible, mais tu peux. Mais tu aimerais bien revivre ça une deuxième fois, et tu te dis qu’avec Pogba Cabana, Benzegol, Varadona & co, cette année c’est possible …

Allez les bleus, toulousains !

Publié le samedi 14 juin dans Chroniques, Sport

Commentaires


*
(invisible) *