Avant première de François Ier à l’Utopia

Par Adrienne

Le lundi 9 mai, le label haut cinq en partenariat avec Bleu Citron proposait une soirée quelque peu originale, à savoir l’écoute en avant-première du nouvel EP de François Ier, Hôtel du nord. Et c’est dans le cadre intimiste du Cinéma de l’Utopia que l’artiste avait décidé de nous présenter ses dernières productions.

Ce jeune DJ, connu dans le milieu électro depuis la sortie de son premier EP 1515 (année du sacre du roi de France François 1er), sorti en octobre 2013 a depuis signé chez Boussole, Boxon…

13225000_10209467008812247_597623483_o

Le titre Insomnies, déjà disponible à l’écoute depuis une quinzaine de jours, nous offrait un avant-goût positif du reste de l’EP. Planante, calme et douce à l’image des anciennes productions de François 1er, cette track, dont on comprend très vite le titre, laisse imaginer un Paris désert à 3h du matin.

Passé le fameux quart d’heure toulousain le public s’installe dans la petite salle feutrée du sous-sol de l’Utopia. Il y a pas mal de monde, la salle est presque pleine.

On se demande un peu ce qui va se passer, comment présente-t-on un EP dans une salle de cinéma? Est-ce qu’un visuel est prévu? Est ce qu’il va y avoir un mini-set ?

Puis, un homme arrive, et brièvement, nous remercie d’être venus, nous annonçant que l’artiste n’a malheureusement pas pu être présent, mais qu’il sera possible de le voir juste après l’écoute, au bar le Syracuse… Bon.

Les lumières s’éteignent. A l’écran apparaît le visuel de l’album.

Vient s’écrire dessus « I.INSOMNIES » La musique commence, l’image reste….

Puis, la musique s’arrête. L’écran devient noir, le même visuel revient. La deuxième track sera «II.AURORA », une belle découverte, un petit côté éveil, d’où le nom. La musique est toujours planante, douce, mais plus pêchue, plus house que la précédente.

Dans la salle, plusieurs personnes chuchotent et viennent un peu perturber l’écoute. Mais peut-on leur reprocher, ce n’est pas une configuration habituelle pour apprécier de la musique, chose que l’on fait rarement assis dans le noir, entouré par ses amis.

Puis vient la troisième piste, Out of africa et celle-ci est accompagnée d’un clip réalisé en noir et blanc. Les images alternent entre une jeune fille allongée sur son lit et un tableau, placé au-dessus du lit montrant une femme nue. La jeune fille se contorsionne, comme pris par des spasmes nerveux. Sa démarche est catatonique, épileptique. Elle luttera tant bien que mal pour atteindre sa fenêtre, en vain.

Le clip est esthétique, minimaliste et emplie d’une poésie certaine.

S’en suivra ensuite Out of Africa dernier titre de l’artiste. En conclusion, deux remix d’Insomnies plutôt réussis signés respectivement Joy! et Saycet.

Alors, que retenir de cette avant-première ? La formule est originale, écouter le lancement d’un nouvel EP dans le cadre de l’Utopia a son charme. La qualité sonore d’une salle de cinéma est appréciable, surtout quand on est bien installé !

Concernant l’artiste, François Ier revient avec un EP subtil et aérien, bercé d’une électro douce entre éveil et songe. Il confirme ici son talent en nous livrant de bonnes factures.

On regrette cependant le manque d’animation dans cette soirée, tant au point de vue des visuels qu’au niveau de la présentation. Il aurait été bien plus agréable d’avoir quelques explications de l’artiste quant à sa démarche artistique, ses inspirations qui l’ont guidé dans la réalisation de ce dernier EP.

Enfin, si cet article vous a donné envie de découvrir cet artiste insolite, vous pourrez le retrouvez pendant le Week End des Curiosités, au soir du 4 juin.

13162395_10209792044145862_1416444561_n

Publié le samedi 14 mai dans Chroniques, Musique

Commentaires


*
(invisible) *